Dégustation : Horizontale Bordeaux 1996

Compte rendu de la dégustation : Le millésime Bordeaux 1996

« Horizontale de Bordeaux 1996 » : Découvrez le compte rendu des huit vins de Bordeaux 1996 abordés lors de la dégustation animée  par  notre expert Didier Frayssou.

Le Millésime Bordeaux 1996 a été un grand succès pour les vins du Médoc notamment grâce à la parfaite maturité du Cabernet Sauvignon. La rive droite a été d’une qualité plus irrégulière causée par des fortes pluies lors du mois d’Août ayant affaibli le Merlot cépage plus précoce. Très bonne année pour les vins blancs secs qui profitent d’une récolte précoce. Enfin, la belle arrière-saison a permis de produire des liquoreux intéressants dotés d’un très bon équilibre richesse/acidité.

Malartic Lagravière 1996 – Pessac Leognan – Blanc (80% Sauvignon, 20% Sémillon) ***

Une robe or aux reflets orangés témoigne de son évolution. Au nez, il dévoile des notes de miel, de cire et plus discrètement de noix et se prolonge sur un bouquet d’agrumes confits finissant sur une discrète touche de mirabelle. En bouche, il est porté par une belle acidité dévoilant un bouquet subtil d’agrumes avec une finale crémeuse légèrement beurrée.

Pédésclaux 1996 – Pauillac – Rouge (50% Cabernet Sauvignon, 45% Merlot, 5% Cabernet Franc) ***

D’une intensité moyenne, la robe est rubis aux reflets marrons. Le nez est très expressif, dévoilant d’abord des notes fumées, de cuir du à son évolution ainsi que des fruits noirs comme le cassis et de réglisse. En bouche, le vin  est un peu maigre mais  agréable et équilibré, aux tannins fondus et avec une élégance aromatique.

Lafon Rochet 1996 Saint-Estèphe (67% Cabernet Sauvignon, 31% de Merlot, 2% Petit Verdot) ***(*)

Une robe intense, rubis aux reflets violets  est peu évoluée pour un 1996 .Au nez, le vin délivre des notes torréfiées de café et de cacao, des notes animales et plus discrètement des fruits noirs. En bouche, le vin est concentré, possédant une belle matière, les tannins sont présents ainsi qu’une longueur en bouche persistante. Austère et tannique, il représente assez bien les vins rouges de l’appellation Saint-Estèphe.

Lagrange 1996 Saint-Julien (67% Caberrnet Sauvignon, 28% Merlot, 5% Petit Verdot)****

Intensité moyenne, sa robe dévoile un vin évolué avec des notes ambrées. Le nez est très élégant, il exprime un beau fruit rouge, de la fraise écrasée puis des notes florales englobées d’une belle fraîcheur qui annonce un vin noble et délicat. En bouche, il dévoile une agréable sensualité portée par un beau fruit notamment le cassis,  une belle fraicheur, la marque du millésime, et des tannins soyeux.

Citran 1996 Haut-Médoc (50% Merlot, 50% Cabernet Sauvignon) ***(*)

Une robe couleur rubis aux reflets encore légèrement violets. Le nez présente des notes animales, du cuir ainsi que du fruit noir notamment du pruneau ainsi que du réglisse créant un ensemble harmonieux. En bouche, malgré son léger manque de complexité, on découvre un vin ample et rond. Il possède une belle acidité ainsi qu’une longueur en bouche persistante sur la durée, une des belles surprises de  la soirée !

Nénin 1996 Pomerol (78% Merlot, 21% Cabernet Franc, 1% Cabernet Sauvignon) *

Une robe évoluée aux pointes orangées voire cuivrées. Au nez, les notes métalliques et cuivrées témoignent d’une oxydation probablement due à un vieillissement prématuré. Malgré le nez peu agréable, la bouche est ample et   les tanins sont encore présents, des notes de pruneau et de réglisse apparaissent mais les notes oxydées ne permettent pas de l’apprécier.

Figeac 1996 Saint-Emilion (35% Cabernet Sauvignon, 35% Cabernet Franc, 30% Merlot) ****(*)

Sa robe témoigne d’une bonne évolution allant sur des teintes acajou. Le Figeac 1996 au nez révèle une élégance et une complexité admirable même s’il demande de l’aération pour pouvoir s’exprimer. En bouche, il est délicat, les tannins sont fondus, il surprend par d’intenses notes de fruits rouges, par une belle fraicheur ainsi qu’une longueur en bouche supérieure aux vins précédents dans un registre délicat et discret.

Pape Clément 1996 Pessac Léognan (50% Cabernet Sauvignon, 47% Merlot, 2% Cabernet Franc, 1% Petit Verdot)  *****

Encore brillante, la robe est profonde, peu évoluée, couleur pourpre aux pointes violettes. Au nez, le Pape Clément s’affirme par une complexité aromatique grandiose. Il révèle des notes de fruits noirs, de cacao et de café torréfié ainsi qu’un coté lardé de viande fumée et , le toucher en bouche est superbe, avec ainsi qu’une finale crémeuse et soyeuse.

Conclusion

En conclusion de cette dégustation, nous retiendrons la grande qualité du millésime 1996 sur les vins de la rive gauche de Bordeaux dont l’ampleur et la richesse aromatique nous a surpris. Malgré un millésime plus favorable aux vins du Médoc, le célèbre Figeac  a marqué les esprits par sa complexité aromatique et ses tanins fondus grâce à son sol  et son encépagement atypique  dévoilant l’élégance remarquable d’un Saint-Emilion. Pape Clément a lui aussi survolé la dégustation dans un registre plus gourmand et sensuel.
Globalement, la plupart des vins commencent à bien se goûter, ce qui n’était pas le cas lors de la dégustation précédente en 2012, avec toujours cette acidité rafraîchissante, typique du millésime.

Profitez de notre sélection de Bordeaux 1996 sur notre site de vente en ligne Vins et Millésimes !

Don't be shellfish...Email this to someoneShare on LinkedInPin on PinterestShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *